Treize plages

Publié le par Murielle Morier

Treize plages

Spiaggia d’Emmanuel Roche

Non que, de par le vaste monde ou même près de chez soi, on ne puisse le trouver : l’océan avec ses plages et ses embruns. Mais quand, pendant l’été 1959, par la magie des mots et de l’imagination, on devient les passagers d’une Fiat 1100 aux côtés de l’écrivain Pier Paolo Pasolini et du photographe Paolo di Paolo, l’instant prend d’emblée une tout autre intensité. C’est en effet dans cette guimbarde que les deux voyageurs comptent visiter le littoral de la péninsule italienne.
Ainsi, au fil de treize nouvelles et autant d’instantanés de vie ayant, à chaque fois, une plage pour toile de fond, l’auteur réussit-il à nous faire ressentir l’atmosphère singulière d’un lieu et d’une époque.
1959, c’est aussi l’année où le film de Federico Fellini La dolce vita fait scandale en Italie, alors que le monde continue sa révolution. Et en effet, le début des années soixante va donc, ici aussi, rompre avec l’austérité et la pauvreté de l’immédiat après-guerre, tandis que dix ans plus tard, un attentat à la bombe, à Milan, marquera le début des années de plomb.
On pourrait alors penser que la parenthèse que nous offre Emmanuel Roche sera enchantée comme le doux parfum de la belle saison, mais nous sommes en Italie… On n’entendra donc pas Pasolini chantonner gaiement « Ah ce qu’ils sont jolis les ragazzi de mon pays... » sur un air de mandoline, car, malgré le vent de liberté, l’insouciance de la jeunesse et tous ses rêves, la chronique se veut forcément douce-amère. Dans la moiteur estivale, d’ouest en est, de Sanremo, la première plage, à Lazzeretto, la dernière étape, la nostalgie renvoie aux souvenirs d’enfance, aux émotions de l’adolescence et aux tourments du quotidien, avec parfois des accents tragiques quand, au détour d’un angle de rocher, le destin va frapper.
La balade n’en est pas moins fascinante et on dégustera chaque nouvelle comme on contemple un tableau que l’artiste aurait exécuté par fines touches, après avoir observé avec sensibilité le décor qui l’entoure sur la musique de Chet Beker et les chansons d’Adriano Celentano.

Tour des plages en 13 étapes

OUEST

Première plage − Plage de Sanremo, Ligurie
Leçons de séduction − Jetée de Lerici, Ligurie
American beach − Plage de Marina di Pietrasanta, Toscane
Une carrière dans le cinéma − Plage d’Ostie, Latium

SUD

La vie est dure, Monsieur ! − Rochers de Mergellina, Campanie
Le nouveau paradis − Plage de Maratea, Basilicate
Entracte sicilien : La pastorale des papyrus − Plage de Syracuse, Sicile
Seconde vie − plage de Brancaleone, Calabre
Au bout du monde − Cap et plage de Santa Maria di Leuca, Pouilles

EST

On se connaît ? − Plage de Pescara, Abruzzes
Trois fables − Rocher d’Ancône, Marches
En quarantaine − Lido de Venise, Vénétie
La dernière plage − Plage de Lazzeretto, Vénétie-Julienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article